Article special demoiselles!

Les formes féminines (gynoïdes) c’est beau…mais pas trop ! 5 étapes clés pour perdre cette salo**** de graisse rebelle!!

Attention : Article long mais très important pour qui veut ENFIN avoir des résultats.

Ready ?

Alors Accrochez-vous on est parti.

-Qu’est ce qu’on appelle les formes gynoïdes pour commencer ?

Les formes gynoïdes (gynoïde qui vient du grec gunê: la femme et oïde» en forme de) sont caractérisées pas une localisation de la masse grasse chez la femme au niveau des hanches, des fessiers, et des cuisses.

Ce type de masse grasse est particulièrement difficile à perdre puisqu’en 7 000 000 d’années d’évolution elle a été conçue pour y rester dans le but de pouvoir perpétuer l’espèce et nourrir un enfant grâce à cette réserve d’énergie même en période de famine.

-Alors comment faire pour l’éliminer ?

A écouter la multitude il suffirait d’un déficit calorique c'est à dire de brûler plus de calories qu'on en ingère… Ce n’est pas faux. Mais c’est plus compliqué que ça.

En fait, la plupart des régimes avec restrictions caloriques chez les femmes font perdre du gras sur la partie supérieure du corps et pas du bas. Souvent on peut aussi remarquer que les femmes qui commencent un entrainement d’endurance pour perdre ces formes finissent par se retrouver bien souvent avec une forme de « poire » prononcée. C'est-à-dire une perte de muscle et de gras sur la partie supérieure du corps mais peu ou pas des hanches, des fesses et des jambes.

Le stockage des graisses rebelles est une question d’HORMONES ! Pas de calories ! Les femmes stockent à cause de deux choses appelées récepteurs adrénergiques: les récepteurs adrénergiques Alpha et les récepteurs adrénergiques Beta. (Retenez bien ces noms.)

Les Alphas sont responsables du stockage des graisses tandis que les Betas sont responsables du destockage. Et comme expliqué plus tôt, les femmes ont plus de récepteurs adrénergiques Alpha dans les cuisses, les jambes et les fessiers pour la survie de l’espèce humaine ! (« Merci mère nature » se diront certaines 😩)

Pour simplifier tout ce charabia scientifique, ce que vous devez savoir c’est que pour diminuer les formes gynoïdes il faut faire taire les Alphas et stimuler les Betas.

C’est l’idéal. Ce qui dépend des ratios d’œstrogène et de progestérone alors un conseil : entrainez-vous dur, mangez bio en réduisant le plus possible les produits laitiers, les pâtes, les pommes de terre, le sucre de table et le pain. Buvez du thé vert, augmentez votre consommation de légume et réduisez l’utilisation des plastiques alimentaires et de cosmétiques qui vous rendent belles mais malades. Tout ceci peut vous aider dans la mesure où les polluants, pesticides et matières plastiques contenant du bisphénol et des phtalates sont des perturbateurs hormonaux et peuvent nuire à l’atteinte de vos objectifs. (Sans compter la pilule mais là, c’est plus délicat)

Avant de commencer mesdemoiselles, sachez que bousiller ces salo****** de graisses rebelles nécessite des EFFORTS CONSIDERABLES ET CONSTANTS pour voir une amélioration !

Ca y est je suis en train de vous perdre…

Et oui… Souvenez-vous, il faut souffrir pour être belle ! Certaines femmes qui ont réussi à éliminer ces graisses rebelles ont dû faire de réels efforts durant DES ANNEES ! La clé est le suivi inconditionnel et constant d’entrainements adéquats et de nutrition adaptée. Vous ne pouvez pas y couper. N’imaginez pas abandonner durant des mois puis recommencer et voir des résultats après seulement quelques semaines d’efforts. Les progrès réalisés dans ce domaine, en l’occurrence la perte de masse grasse à des endroits récalcitrants, demande de la patience et un engagement total. (Évidemment, un petit kiff gustatif le week-end en famille ou avec les amis ne va pas tout bousiller)

-Quelles sont les étapes pour brûler plus facilement dans les hanches, les fessiers et les cuisses ?

Les meilleurs biochimistes, nutritionnistes et entraîneurs s’accordent sur 5 clés utiles à l’atteinte de vos objectifs:

1- Habituez progressivement votre corps à faire du sport à jeun. Mais pas de seances de plus de 30’. Votre corps aura un niveau d’insuline très bas durant l’exercice ce qui inhibera l’activité des Alphas (stockage) et activera les Betas (destockage)

2-Utilisez régulièrement des entraînements à haute intensité cardiovasculaire de 25’ Max pour exacerber et stimuler les Betas.

3- Faites des entrainements de force pour la partie inférieure du corps.

Oui mesdames ! Des séances de FORCE avec des POIDS !!

Et non, si vous restez 2000 ans et demi en position de gainage il ne se passera rien sur la perte de masse grasse ! Celui qui vous dit le contraire ferait mieux de jouer de la flûte dans l'orchestre philharmonique de San Francisco!

Le CrossFit est extrêmement efficace pour changer sa composition corporelle.

Ses exercices ont prouvés leur efficacité à faire augmenter de manière considérable les hormones qui aident à la perte de poids. Squats lourd, fentes lourdes, soulever de terre etc sont donc obligatoires! Les entrainements plyometriques sont particulièrement efficaces aussi.

Encore une fois, promis, vous ne deviendrez pas Shwarzy. Il faut des années pour ça.

4- Terminez votre séance avec une activité physique à intensité modérée. Les recepteurs Beta ont stimulés la libération des graisses contenues dans les adipocytes durant votre entraînement à haute intensité cardiovasculaire alors utilisez-les durant leur circulation dans le système sanguin au moins 15 minutes après avoir récupéré de votre entrainement (rameur, assault bike…etc) mais vraiment cool sans forcer de cette manière elles ne seront pas restockées !

5- Enfin, buvez du thé vert. Le thé vert est reconnu pour avoir des propriétés qui augmentent l’utilisation des graisses.

Dernière chose… Vous voulez des résultats durables ? Ne vous y prenez pas quelques semaines ou quelques mois avant l’été comme d’habitude simplement parce que vous allez bientôt vous mettre en maillot de bain ! Faites le toute l’année !

Let’s go girls ! 💪




Source